Un jardin en sol vivant : fevrier-mars

Je vous propose de poursuivre la revue des actions possibles dans un jardin en sol vivant.

Vous avez remarqué que pour nourrir la vie du sol, il est est necessaire de disposer de beaucoup de mattière organique. Une des pistes pour obtenir de la matière carbonnée est le bois raméal fragmenté (BRF). Cette matière provient du broyage des branches d'arbre encore jeunes. Vous pouvez utiliser les tailles pratiquées en ce début d'année.

Un type de taille que j'apprécie particulièrement est la taille paysanne ou émondage. Selon Dominique Mansion, plus de 200 noms sont donnés (suivant la région) à ce type d'arbre, les plus utilisés sont la "trogne" ou "arbre têtard". C'est une taille qui peut sembler brutale mais  présente de nombreux avantages : sa simplicité, le doublement de l'âge de l'arbre, la production de biomasse, de bois d'oeuvre et l'accueil de la biodiversité au jardin.

L'exemple qui suit est un robinier faux acacia, très répandu dans notre région pour son utilisation en piquets pour la vigne.

L'arbre est coupé à une hauteur variable (liée à la taille du jardinier) et ressemble alors à un poteau. Il est important de biseauter la coupe afin que l'eau ne puisse pas stagner.

L'opération est menée en fin d'hiver pour que la sève aide à la "cicatrisation" (création de bourrelet de recouvrement) et force les bourgeons dormants présents dans l'écorce à s'activer. Des branches apparaîtront sur le tronc et le jardinnier ne conservera que celles situées au sommet pour former "tête" fournie en rejets.

Si vous ne disposez pas d'un grand jardin, pas de problème, ce principe s'adapte sur de petits arbres ou arbustes.

Dans un autre exemple, un pommier ayant poussé à partir d'une graine (issue des déchets de cuisine ajoutés au paillage) subit la même taille radicale.

Février-mars est également un bon moment pour semer des fèves.

Il suffit d'enfoncer la graine à la surface de la terre en dessous du paillage. Une grosse graine comme fève peut pousser à travers un paillage de 20 cm. Le petit poids traversera un paillage moins épais : environ 10 cm.

Il est possible d'installer une planche de topinambour. Cette plante facile à vivre est du genre envahissante, elle doit être circonscite et non associée. Elle founira des tubercules à l'automne mais aussi des fleurs à la fin de l'été.

Les tubercules sont déposés en quinconce pour maximiser l'occupation du terrain. Je dépose une fine couche de déchets verts (fannes de radis) et termine avec de la paille.

Vous pouvez commencer les semis de légumes fruits (tomates, aubergines, poivrons) au chaud dans la maison ou en serre chauffée.

Je remplis la plaque de semis polystyrene de terreau, je l'arrose, dispose les graines et recouvre d'une très fine couche de terreau.

Une fois les graines germées, il faut qu'elles aient suffisament de lumière (au moins quelques heures dans la journée) pour ne pas filer : partir en tige et dépérir.

Veillez à garder le substrat humide à l'aide d'un vaporisateur.

Afin de préparer les planches à légumes fruits, il est possible de semer un engrais vert.

Plusieurs variétés sont possibles : phacélie, vesce de printemps, avoine, moutarde...

Il est même possible de les associer. Dans l'éxemple qui suit, je retire le paillage existant et sème la moutarde en surface. Je couvre avec un paillage très fin et arrose pour éviter qu'il ne s'envole et favoriser la germination.

Mars se prête à toute sorte de semis en serre froide : choux, poireaux, épinards, blettes, laitues et fleurs annuelles.

Je vous propose un semis en terrine : je remplis le bac de terreau et l'arrose, je dispose les graines en surface (dans cet éxemple des cosmos) et recouvre avec un fine couche de terreau. Les plantules seront soit repiquées en godet soit plantées dirrectement.

A vos graines, prêts, semez !